Sur la route de la mémoire et de la citoyenneté
Article mis en ligne le 29 juin 2006 par Webmaster
Imprimer l'article logo imprimer

Accéder à l’album de photographie

AUSCHWITZ-BIRKENAU

Nous sommes arrivés à Auschwitz ll, appelé aussi Auschwitz-Birkenau, vers 10 heures. Ce camp est le plus grand camp d’extermination.

A l’entrée, on voit la voie ferrée qui entre dans le camp et qui va jusqu’à la rampe de sélection.(...) Le guide nous a emmené en haut de la plate-forme à l’entrée du camp. (...) A travers les fenêtres de la plate-forme nous avons vu une partie des baraquements en briques rouges. Il y en avait qui étaient détruits. On les repérait grâce aux cheminées (deux cheminées = un baraquement). J’ai été choqué de voir autant de baraquements. Le camp était immense.

(...) D’abord nous sommes entrés dans les toilettes. C’étaient des trous placés sur un gros bloc de béton rectangulaire. Les déportés n’avaient le droit d’aller aux toilettes que le matin et le soir (avant et après le travail). Les déportés n’avaient droit à aucune hygiène et aucune intimité.

Yasmina El Karcha, 3e7

MAÏDANAECK

Le mardi 9 mai à 9h30, nous sommes arrivés à l’un des plus grand camps de concentration et d’extermination (construit en 1941) dans les environs de Lublin. Nous avons rencontré la guide (...) on a vu des photos d’anciens déportés, des documents qui racontent l’histoire des anciens déportés, des objets fabriqués par d’anciens déportés, des vêtements de SS, de déportés... La plus grandes surprises de la journée a été ma rentrée pour la première fois de ma vie dans une chambre à gaz. Il y a eu 235 000 victimes dans ces chambres à gaz. Ce jour là, j’étais vraiment choqué.

La première étape pour les déportés, c’était de se déshabiller complètement. Dans la pièce suivante les déportés prenaient leur douche avec de l’eau chaude pour faciliter la pénétration du gaz. L’étape suivante était de rentrer dans la chambre à gaz. Dans le plafond, il y avait des ouvertures carrées qui permettaient aux SS de lancer, après la fermeture des portes en bois , les cristaux de zyklon B qui se transformaient en gaz mortel au contact de l’air.
Sihem Lassoued, 3e7

puce Contact puce Espace Rédacteurs puce squelette puce RSS puce
Site réalisé sous SPIP avec le squelette ESCAL-V2 - Analytics
Valid XHTML 1.0 Transitional