Réflexions sur les comportements au bord des terrains des compétitions de Rugby (milieu scolaire et fédéral).
Article mis en ligne le 20 juin 2007 par M.Pinkowski
Imprimer l'article logo imprimer

Je me permets de revenir sur cette idée suite à un écrit que j’ai publié sur un autre site, adressé au départ à certaines personnes, histoire de lancer le débat :

Il me fallait réagir très vite, et de manière personnelle, à ce qui s’est passé hier sur les bords des terrains.
ScolaRugby est une opération à destination des élèves de primaire. Pour aider à son développement, j’ai mis en place un "module de formation" à destination des élèves de la section sportive rugby d’Evry. Ce module est un succès dans la mesure où je peux affirmer avoir fait en sorte que des élèves de collège, d’un quartier réputé difficile, puissent se comporter en pédagogues auprès des élèves des écoles primaires du même quartier.
En d’autres termes, les conditions d’un vrai dialogue entre les enfants ont été établies, les uns faisant profiter les autres de leur savoir, de leurs connaissances et parfois même de leurs émotions.
Je ne reviendrai pas sur les buts assignés à cette formation, en terme d’exigences citoyennes, et j’avouerai que ce n’était pas tous les jours faciles, étant obligé d’intervenir sur des dérapages tristes, inquiétants, mais toujours avec de petites solutions qui font avancer les choses. cette action a vraiment de l’effet sur les élèves.

Alors pourra-t-on m’expliquer pourquoi est-ce qu’il faut que ce soit des adultes qui fassent frémir et fragilisent le dialogue ? Sur les bords de terrain, alors que les élèves des collèges de Massy (Diderot) et Evry (Les Pyramides) arbitrent à un rythme soutenu, gèrent sous le soleil et sans répit les matchs, s’appliquent à donner des consignes, des conseils, à justifier leurs décisions (referee, c’est comme cela que se nomme l’arbitre en anglais), une floppée d’adultes contestent, râlent, interviennent et s’expriment mal, envers leurs élèves, et les arbitres. Qui peut rappeler à ces individus l’intérêt de cette journée ?
Ce comportement, c’est la mort du jeu. Qu’ils soient de Massy, de Dourdan ou d’ailleurs, ils compromettent un travail de longue haleine, mélangeant le sport de canapé à celui des valeurs si souvent mises en avant, et si difficiles à faire saisir parfois. Le "rugby des râleurs" prend le travers du sport de masse, enlevant aux enfants le plaisir du jeu.
Je souhaite que ce message soit porteur. je réagis de manière personnelle, et me laisse le temps de la réflexion pour agir de manière institutionnelle. Il y a le constat d’un échec dans mes mots. Celui de me rendre compte que mes craintes se justifient, et qu’il est déraisonnable de confier le sport à des gens mal formés, ou pensant qu’il suffit de limiter l’issue d’un match au résultat.
Je ne suis supporter d’aucune équipe, passionné par ce sport qui m’a tant donné et ne cesse de me donner. Je me dois de ne pas laisser les choses dans cet état. Considérez que le sport, dans cette situation, est en danger.

Nous aurions pu en rester là, observer les choses et se dire que l’on allait y trouver des solutions, et... les élèves de la section rugby volontaires et motivés, sont allés épauler le milieu fédéral lors d’un tournoi local de poussins, travail difficile car beaucoup plus technique, mais surtout porteur de plus d’enjeux.

Les dérapages d’adultes ont été nombreux, violents, parfois injurieux. Comme si c’était ces gens là, présomptueux et agressifs qui reprochaient un parti-pris à l’arbitre, alors qu’ils sont incapables d’apprécier eux-mêmes le bonheur des joueurs, les mettant sous pression, jeunes acteurs du rugby de demain.

Le ton est donné, l’image est triste. Il sera dorénavant plus que nécessaire de trouver des moyens de maîtriser ces comportements. la solution des points de pénalité, annoncée lors de ce tournoi semble être une piste. Mais ce qui m’inquiète demeure dans le message passé aux enfants, aux entraînements, lors de petits matchs, cette frustration d’adulte, reportant leurs émotions, voire leurs ambitions, sur des minots qui certes, viennent pour gagner, mais à qui on apprend bien trop tôt que la défaite, c’est non pas une équipe qui joue moins bien et qui doit travailler, mais "la faute de l’arbitre".

Le forum
Réflexions sur les comportements au bord des terrains des compétitions de Rugby (milieu scolaire et fédéral).
- le 17 juillet 2007

c’est vrai madame vous avez raison etre entrainé
par des jeunes arbitres ça facilite la compréhension de ce sport.Alors que les adultes on ne les comprend pas toujours.Parce qu’ils n’ont pas le meme age que nous

Une de vos ancienne élève Manon

Réflexions sur les comportements au bord des terrains des compétitions de Rugby (milieu scolaire et fédéral).
Chantal Angelloz-Nicoud - le 21 juin 2007

Sur les terrains , on entend ceux qui râlent … et puis il y a ceux plus nombreux et plus discrets qui commentent le travail des jeunes arbitres : «  Qu’est-ce qu’ils arbitrent bien ces petits jeunes ! » …et moi qui participe régulièrement avec ma classe de Cm2 à Scola Rugby , je l’entends souvent cette phrase , dite comme cela , … ou autrement !

Les premiers gagnants de Scola Rugby , ce sont vous les arbitres : vous assurez votre tâche avec une sérénité , une patience , une maîtrise admirable … , que quelques adultes sur les terrains devraient vous envier au lieu de vous critiquer !

Les deuxièmes gagnants ce sont tous ces petits joueurs de rugby qui ont compris ce qu’ils devaient gagner : pour l’un ce sera un petit peu plus de courage , pour un autre de ténacité ,ou bien encore de maîtrise de soi … et pour tous un grand moment de plaisir , de partage , de solidarité et de respect .

Chaque année , avec votre aide , des élèves progressent sur le chemin de l’apprentissage de la citoyenneté … mes cm2 auraient voulu vous rencontrer une dernière fois pour vous dire « merci » avec le même enthousiasme que leurs prédécesseurs … le temps nous aura manqué mais le cœur y est !

Je terminerais avec quelques uns de leur propos :

« Ce n’est pas facile d’arbitrer ! … Heureusement que vous assurez ! »

« Les adultes qui se sont plaint n’avez vraiment rien compris ! »

« D’être entraîné par des jeunes , c’était bien parce qu’ils nous comprennent mieux mais aux matchs c’était comme si c’était de vrais adultes , on leur doit le respect ! »
….

Réflexions sur les comportements au bord des terrains des compétitions de Rugby (milieu scolaire et fédéral).
RENARD Gaëlle - le 21 juin 2007

Votre réflexion est pertinente. Ce constat oblige, obligera à travailler encore pour trouver des solutions.
Votre travail est remarquable dans le domaine de l’adaptation à l’évolution des situations.
J’ai pu apprécier ce travail de toute l’équipe du collège tout au long de l’année.
Si les parents peuvent jouer , tenir un rôle dans cette histoire vous pouvez compter sur nous pour tenter de relayer un message.

puce Contact puce Espace Rédacteurs puce squelette puce RSS puce
Site réalisé sous SPIP avec le squelette ESCAL-V2 - Analytics
Valid XHTML 1.0 Transitional